Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog généalogique d' Anne LUDWIG

Matelot sur le croiseur Edgar Quinet

5 Janvier 2013, 17:12pm

Publié par Anne LUDWIG

 

 

Arthur et Emma 

 

 

Arthur LUDWIG est né à Colmar le 14 janvier 1901. Il s'engage le 28 mai 1919 pour 3 ans dans l'équipage de la flotte basé à Toulon. Il arrive au 5 ème dépôt  le 1 er juin 1919 et est nommé 1 ère classe le 15 novembre 1920.

Affecté à bord du croiseur Edgar Quinet, il obtient son certificat de mécanicien et chauffeur de la flotte et voyagera dans toute la Méditerranée à bord de ce batiment imprssionnant.

 

  

 

 

croiseur-E.Quinet-1911.jpg

 

 

Le Temps, n° 16.891, Dimanche 22 septembre 1907, p. 2, en rubrique « Affaires militaires – Marine » : 
 
 
   « LE LANCEMENT DE L’EDGAR-QUINET. ― C’est aujourd’hui qu’est mis à l’eau à Brest le croiseur cuirassé Edgar-Quinet. Les caractéristiques de ce croiseur, dont l’ordre de mise en chantier date du 27 août 1904, ont été modifiées après cet ordre, en vue de l’uniformité avec un autre croiseur, le Waldeck-Rousseau, dont la construction était prévue. Ces deux croiseurs seront donc identiques comme dimensions, artillerie et protection.
   L’
Edgar-Quinet a un déplacement de 14.000 tonnes avec 157 mètres de longueur, 21 m. 50 de largeur et 8 m. 23 de tirant d’eau. Ses machines, qui actionneront trois hélices, auront une puissance de 36.000 chevaux, correspondant à une vitesse de 23 nœuds. L’approvisionnement normal de charbon sera de 1.242 tonnes et pourra être porté à 2.300 tonnes avec 1.058 tonnes en surcharge en soute. La  distance franchissable à la vitesse de 10 nœuds sera de 6.000 milles avec l’approvisionnement normal et de 11.000 milles surcharge comprise.
   L’artillerie comprendra quatorze canons de 194 millimètres, dont quatre montés par paire dans deux tourelles axiales, une à l’avant et l’autre à l’arrière ; seize canons de 65 milli-mètres à tir rapide ; huit de 47 et deux de 37 ; le navire sera en outre armé de deux tubes lance-torpilles sous-marins. La protection est constituée par une ceinture cuirassée allant de bout en bout, d’une épaisseur maximum de 150 millimètres au centre.
   L’effectif sera de 30 officiers et de 708 hommes d’équipage.
   Le devis total des dépenses pour la construction de ce croiseur s’élève à 32.688.412 francs. »

 

Mis à flot le 21 septembre 1907, l'Edgar Quinet est affecté à la 1° division légère en Méditerranée de 1912 à 1919. Durant la première guerre mondiale il est en opération de blocus sur le canal d'Otrante en 1914, puis au Monténégro et Tunisie en 1915. En 1916, il participe à l'occupation de Corfou, puis à l'évacuation de l'armée serbe. Il est basé à Malte à la fin du conflit.

En 1920, il devient le navire-amiral de la 1° division légère, formée avec le Waldeck-Rousseau et l'Ernest Renan. En 1922, il est mis en réserve à Toulon et il devient navire école d'application en remplacement du Jeanne d'Arc.

Le 4 janvier 1930, il s'échoue au Cap Blanc en Algérie. Il finit par se briser et coule le 9 janvier 1930.

Commenter cet article

ludwig b 22/02/2013 19:02


felicitation je vous admire moi je bloque je suis a la recherche de alois 20ans ans qui declare wintzenbach 67 sur le bulletin de naissance de son fils  alois 1852
herlisheim avec catherine herrman je trouve seulement une rosalie1832 je voulais faire bootzheim