Manufacture textile Jean Thiébaut Géhin

Publié le par Anne LUDWIG

La manufacture est fondée en 1825 à Saulxures sur Moselotte. C'est la première filature mécanique à moteur hydraulique de l'arrondissement, elle est équipée de mull-jennys qui totalisent 10 000 broches. En 1845, la filature dirigée par la veuve du fondateur Elisa Mathieu, compte 20 000 broches, 350 métiers mécaniques et 500 ouvriers. in " L'industrie textile vosgienne" de Georges POULL. 

 

Jean-Thiébaut Géhin (1796-1843),   puis sa veuve firent construire, au total, deux filatures et deux tissages à Saulxures. Il était considéré comme l'un des industriels ayant le plus contribué, en France, par la beauté de sa toile qu'il faisait fabriquer, à donner une bonne réputation aux calicots des Vosges, déjà avantageusement connus dans le commerce. Il fut également maire de Saulxures-sur-Moselotte et conseiller général du canton durant ses douze dernières années.

Les manufactures attirèrent de la main d'oeuvre des différentes vallées alsaciennes et c'est ainsi qu'Anne Marie GAUGLER née à Sewen dans la vallée de la Doller et Victor CLAUDEPIERRE né à Orbey, l'une tisserande, l'autre ouvrier de filature convolèrent en juste noce le 16 octobre 1856 à Saulxures sur Moselotte.

Publié dans Histoire

Commenter cet article