L'énigme Jean-Baptiste DARDARD.

Publié le par Anne LUDWIG

 

Jean Baptiste DARDARD est mon arrière -arrière grand père, lors du mariage de son fils Pierre, à Neuville-Day, célébré le 27 août 1887, il est déclaré " absent " ainsi qu' il en résulte l'acte de notoriété délivré par le juge de paix de Touteron, l'acte précise : journalier ayant demeuré en dernier lieu au Petit Ban commune d'Ecordal. Absent ? qu'est-ce que cela pouvait bien signifier : mort, disparu, emprisonné, hospitalisé, bagnard ?  La légende familiale rapporte que Pierre était orphelin de la guerre de 1870 et qu'il avait été élevé par son oncle maternel  Victor SAUCOURT à Guincourt. Mais revenons en arrière, Jean- Baptiste est né à Laneuville-sur Meuse , canton de Stenay Laneuville Meuse 1913

  

 

le 1 er juillet 1836, les témoins sont Henry BRETINOTTE, tourneur en bois et Jean-Baptiste LORIN, garde-champêtre . Son père Pierre, est manoeuvre puis coquetier, il est le second d'une fratrie de cinq enfants.  Il se marie à Ecordal dans les Ardennes avec Célestine Marie Nicole BARON le 4 juillet 1859 . Seule subsiste la trace laissée dans les tables décennales, les registres d'état civil de la commune ont été détruits.

J'ai cherché pendant 30 ans, l'acte de décès de Jean-Baptiste en vain, jusqu'au jour où la ville de Paris a mis en ligne ses archives. Jean-Baptiste et sa femme sont partis chercher du travail et sans doute un sort meilleur à Paris. Il décède le 26 février 1870 à une heure du soir, 1 rue Lacépède dans le Ve arrondissement à l'âge de 34 ans. Glaisier ( ouvrier fabriquant des tuilles ou des briques ) il demeure alors à Gentilly, 6 rue des Coquettes. Est-il mort lors de combats sur les barricades frère d'armes de Louise Michel, ou des suites d'un accident du travail ? Le mystère demeure......

 

 

1-rue-Lacepede.jpg

 

Photo de l'immeuble 1 rue Lacépède, en face du jardin botanique.

Publié dans Généalogie

Commenter cet article