Gaston Dardard (1901-1981)

Publié le par Anne LUDWIG

Gaston DARDARD, est mon grand père maternel, il est le cadet d'une famille de quatre enfants et orphelin de père à l'âge de neuf ans. Il a fait des études secondaires à l'école SAVART de Saint Michel  dans l'Aisne pour devenir ingénieur en mécanique.
Pendant la première guerre mondiale, il répare les voitures de l'armée allemande. Avant son service militaire, il travaille chez  Jubert à Charleville comme mécanicien d'entretien, il souhaite y retourner et demande conseil à son beau-frère Nicolas HUBIGNON.
Maréchal des logis au 3e DCA à Toul de 1921 à 1923, il passe les tests à Cazeaux pour devenir pilote dans l'aviation, il refuse de s'engager pour une période de 5 ans. Sa mère, veuve à la tête d'un commerce, insiste pour le garder auprès de lui. 
Gaston assiste à l'Exposition Universelle de Paris en 1925, où il a vu danser Joséphine BAKER et en gardera un souvenir ébloui.
Il épouse  Louise GAUCHER de Vaux-Champagne, le contrat de mariage est rédigé par maitre PONCELET d'Attigny, le 21 mai 1927.
En 1935, lors de la donation partage de Mme DARDARD-GERARDIN à ses deux enfants, il déclare la profession de commerçant, il vend à la batellerie qui navigue sur le canal des Ardennes du fourrage, des grains, légumes, du mazout et dérivés, et exploite une auberge avec logements près de l'écluse n° 20.
Lors de la deuxième guerre mondiale, il est incorporé comme sergent au 21 e régiment de travailleurs de la 3 e compagnie,(voir photo prise à Vaux-en Dieulet). Il est évacué avec sa famille, à La Trémouille - Montmorillon, dans le Vienne, il traverse la France en compagnie de Thérèse et Julien DAY. Il regagnera Neuville à bicyclette avec Gaston RAVARINI.
Il est le parrain de la  cloche de l'église de Neuville, bénie par monseigneur MARTY le 12 mai 1963.

Publié dans Généalogie

Commenter cet article